Les Meilleures de MAM

Par Michel EngelmannMinistère Intérieur

Ces deux derniers mois nos ministres n’ont pas chômés en déclarations voire en prises de position. Notre Ministre de la Justice n’y fait pas défaut.

Le 09 septembre, alors qu’elle venait de transmettre l’avant-projet de loi réformant la garde à vue elle confirmait l’avancée de ses propositions lors d’un entretien avec le journal Le Monde avec tout particulièrement l’instauration de « l’audition libre ». Quelques temps plus tard la Cour de Cassation tenait à préciser que celle-ci n’était pas conforme à la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Prise à défaut ?

Le 20 septembre 2010, après des propos chocs du même Ministre de l’Intérieur, elle déclarait que « Il a ses idées, j’ai les miennes ». Elle continuait en précisant que « Pour ce qui est de l’application des peines, j’ai réfléchi à des pistes pour améliorer le dispositif qui conduit à prononcer la libération conditionnelle ». Prise de court ?

Début octobre, alors que le Ministre de l’Intérieur annonçait soutenir un gendarme comparaissant en justice pour avoir tué un « gitan » elle faisait savoir qu’il n’était « pas aberrant que le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, ait apporté son soutien au gendarme mis en examen … » pour avoir tué par balle en juillet un jeune gitan dans le Loir-et-Cher.  Elle ajoutait qu’  « Il faut d’abord rappeler une chose, c’est que jusqu’au jugement définitif, une personne est présumée innocente ». A moins que le journaliste ait oublié quelques phrases le lien entre les deux informations ne semblait pas être évident. Prise de à rebours ?

Le 29 octobre elle estimait sur France Inter que « l’affaire Bettencourt n’était pas politique » et assurait qu’ « elle ne voulait pas qu’elle le soit ». Sur ce dernier point on peut la croire même si elle n’a rien fait pour qu’il en soit ainsi. Prise au sérieux ?


Comments are Closed