L’INTERNAUTE DE TOURS : LE FILM 4 – LE NOM ET LE ROLE DU MAGISTRAT VEREUX SE PRECISENT

Par Yves Dumas

La suite de la réunion du 24 avril pouvait par anticipation apparaitre sans relief. L’Internaute devait attendre la convocation par le psychiatre puis la convocation en correctionnelle pour avoir accès à son dossier.

C’était sous-estimer l’acharnement de ceux qui étaient derrière cette affaire, policiers ripoux et magistrats véreux.

L'Internaute de ToursHonneur suprême, le « Procureur » communiqua le dossier de l’affaire à l’avocat qui le transmit à L’Internaute une semaine après la convocation du 24 avril.

Le dossier était vide de ses annexes censées contenir tous les éléments techniques de l’analyse des disques durs.

Il était vide de sens.

L’Internaute ne pouvait pas savoir ce pourquoi il était réellement inculpé.

Il découvrait cependant de nombreuses incohérences voire plus que des invraisemblances.

Son avocat lui faisait savoir que les experts psychiatres étaient débordés et lui indiquait qu’il ne serait pas convoqué pour rencontrer « l’académie de médecine » avant la fin de l’année.

Il ne savait pas si c’était un bien ou un mal.

Le doute fut rapidement dissipé.

Le magistrat fixait le rendez-vous sous deux mois.

Même l’avocat en fut surpris.

De son côté, GIBET le flic ripou, dans sa hâte de terrasser L’INTERNAUTE n’en oubliait pas pour autant de poursuivre son ex de sa rancœur quotidienne. Le 2 février 2008 il portait plainte contre elle pour non présentation d’enfants prétextant que le nouveau jugement ne changeait rien aux week-ends ou il avait ceux-ci.

Son ex était tout naturellement convoquée par la maréchaussée :

  1. qui confirmait que, contrairement à ce qu’il affirmait, il avait été notifié du nouveau jugement et que les termes de celui-ci s’appliquaient à tous les deux depuis plusieurs mois,
  2. que l’enquêteur était tenu de notifier des conclusions de l’enquête le Procureur d’Angers en personne, car celui-ci devait en référer directement à son « collègue » de Tours.

Qui était le collègue du Procureur d’Angers ?

Qui était ce fameux Procureur ?

Cruz ?

Début juillet L’Internaute était convoqué chez le psy à la demande expresse du Procureur selon mention manuscrite sur le courrier.

Là il ne pouvait y avoir le moindre doute car c’était la suite logique de leur « rencontre » du 24 avril.

C’était inévitablement Cruz ?

Le 20 juin L’Internaute recevait une réponse du Procureur en chef, Varin en personne, Varin connu pour protéger à tout prix les policiers.

L’Internaute aurait bien aimé croire Varin.

Il n’avait pourtant aucun doute sur le nom de celui qui maraudait dans la salle dans laquelle Samoyault le reçu le 15 janvier 2008: le capitane Demichel

Est-ce que le texte de cette réponse avait été préparé par Cruz ?

Ça y ressemblait.

L’Internaute avait une forte présomption sur le nom du magistrat véreux.

 

Comments are Closed